Tout autour d'une auberge

Rencontres des partenaires
Mercredi 30 octobre 12h

Mercredi 30 octobre, à l'Auberge de Boffres, en Ardèche, on a célèbré, par anticipation, la réouverture future d'un lieu emblématique. Ce lieu, c'est une auberge qui a accueilli et restauré ses habitants, des passants, des touristes ou des travailleurs de passage. Jusqu'à ce que la désertification des petites communes fassent les ravages que l'on connaît.

Grâce à l'énergie de 4 entrepreneurs l'auberge a retrouvé le sourire. Elle sera désormais une auberge-restaurant-épicerie et un lieu d'activités culturelles. Tombés sous le charme de cette grande bâtisse, les 4 porteurs de projet n'étaient pas en mesure de l'acheter. Ils ont alors fait appel à Villages Vivants qui a racheté et rénové le bâtiment.

A l'été 2019, l'auberge a déjà pu ouvrir sa terrasse pour des services de restauration, des concerts et pour y organiser des marchés de producteurs locaux.

Ce 30 octobre, on fête ainsi la création d'un lieu qui participe fortement à revitaliser un village. On célèbre aussi un modèle de coopération qui fait la richesse et la solidité d'un projet.
IMG 20191030 115017

Autour de l'Auberge de Boffres - une SCOP - gravitent des partenaires essentiels, un faisceau de professionnels qui ont choisi de s'allier.

Le noyau de cette coopération est composé des porteurs de projets. Mario, Malika, Ludo et Arthur. Ensemble, ils ont monté une Scop, une société coopérative et participative à la gouvernance collective, qui porte leurs activités.

A leurs côtés,

  • La Mairie de Boffres, soutien fidèle du projet dès sa conception, qui a organisé une réunion publique et mis gratuitement des locaux à disposition.
  • La SCIC Villages Vivants qui s'est alliée aux porteurs de projet pour l'achat immobilier, la mise en place d’un loyer progressif et l’accompagnement.
  • Le Grenade, Groupement d'entreprises alternatives en développement, une SCIC (société coopérative d'intérêt collectif) qui favorise l'émergence et la consolidation d'entreprises viables, autogérées et approvisionnées en circuits courts.
  • L'URSCOP, Union Régionale des Scop en Région Rhône-Alpes.   
  • Initiactive, qui finance et accompagne les projets économiques et créateurs d'emploi en Drôme-Ardèche.
  • La Poste, pour la création d’un relai La Poste à l’Auberge de Boffres.

L’union et la coopération font ainsi la force des projets et sécurisent le parcours des porteurs de projets.

IMG 20191030 133635

La Fondation Raoul Follereau, un nouvel allié pour Villages Vivants et l'Auberge de Boffres

Organisme caritatif reconnu d'utilité publique, la Fondation Raoul Follereau poursuit le combat historique de son fondateur contre la lèpre, mais également contre d'autres lèpres telles l’ignorance et la pauvreté qui, elles aussi, condamnent leurs victimes à l’exclusion.

C'est donc la réinsertion, l'aide à la création d'activités économiques, l'accès aux soins et à l'éducation que la Fondation s'attelle à faire progresser. Tout comme la revitalisation des territoires délaissés, autre vecteur d'inégalités et de pauvreté. Par son soutien aux acteurs de la redynamisation comme Villages Vivants, et par le financement direct d'activités implantées au cœur des villages – l'Auberge de Boffres –, elle affirme son engagement pour des campagnes françaises bien vivantes.

IMG 20191030 153807

La Fondation Raoul Follereau entre au capital de Villages Vivants à hauteur de 35 000 € en parts sociales. Elle est également détentrice de titres participatifs, pour une somme de 65 000 €. La Fondation entend aussi faire profiter Villages Vivants de ses 20 ans d’expérience dans l’accompagnement de projets en milieu rural.