Crest : le local de la rue Archinard

Rien de mieux que de prendre de front les petites questions qui chatouillent ! Pour répondre à des interrogations légitimes et être transparent dans notre démarche, nous avons choisi de répondre à 5 questions. Vous êtes chaleureusement invités à nous communiquer les vôtres  !

 

 

 

 

locaux vivi
3 - Parlons du local de Crest, dans la Drôme

Le local de Crest, une grande boutique de 100 m2 dans le centre, vide depuis plus de 10 ans a été acheté par Villages Vivants en 2019 pour installer une activité. Notre constat était que cette boutique, avec ces deux immenses vitrines, en plein centre de Crest, contribuait fortement au sentiment d’abandon de la rue. 

Nous avons pris le parti d'expérimenter une autre façon de faire. Ce n'est pas le porteur de projet qui est venu à nous, avec un local qu'il avait identifié pour son projet. C'est d'abord le local qui a été acheté, pour ensuite rechercher un projet et un ou des entrepreneurs.

Plusieurs personnes ont répondu à l'appel à projet. Mais la configuration du local n'a pas permis d'accueillir tous les projets. Une micro-crèche par exemple aurait eu besoin d’un extérieur. Un restaurant aurait eu besoin d’un gros investissement en matériel pour une cuisine. C’est finalement une épicerie vrac qui devait être installée.

Après plusieurs mois d’accompagnement, Villages Vivants a donc fait le choix de renoncer à ce projet, en accord avec le Grap, Groupement Régional Alimentaire de Proximité, notre pour l'installation de projets d'alimentation. A deux reprises le projet n’a pas reçu la validation du Comité d’engagement de Villages Vivants et du Grap. Les experts ont jugé que le lieu n’était pas adapté à l’activité.

Nous avons estimé que le risque était trop grand et nous ne tenions pas à faire prendre ce risque ni aux futurs locataires ni à Villages Vivants. Car Villages Vivants, c'est l'argent des citoyens et des institutionnels qui nous font confiance dans notre façon de le gérer et d'anticiper le risque.

Notre ambition, depuis le départ, est d'installer une activité pérenne. Les bureaux de Villages Vivants occupent provisoirement un espace qui, sinon, serait vide, dans une rue déjà très touchée par le phénomène des vitrines désertes.

Un appel à projet a récemment été relancé pour installer une activité dans ce local et plusieurs structures sont venues visiter le lieu. Même si la période de crise sanitaire n’est pas très propice aux installations, nous espérons installer un projet d’ici août 2021. Bien sûr, nous vous tiendrons informés.

 

Les Grandes questions qui questionnent :

1 - 1,8 million d'euros, c'est beaucoup ?

2 - Pourquoi c'est si long, pourquoi il n'y a pas plus de projets installés ?

3 - Pourquoi les locaux de Villages Vivants ont été installés dans un local qui devait accueillir une autre activité ?

4 - A quoi sert l'investissement des citoyens, est-ce qu'il paye aussi vos salaires ?

5 - Comment savoir que vous ne faites pas de gros bénéfices que vous vous distribuez ?

 

Alors... ?

Avons-nous été clairs ? Nos réponses à ces 5 questions ont elles éclairé des  sujets parfois complexes ? Ces informations suscitent d'autres questions chez vous ? Donnez-nous vos impressions, posez-nous d'autres questions !

Capture decran 2021 03 17 a 11.24.07