Une foncière inédite

Quatre sociétés coopératives – Villages Vivants, Plateau Urbain, Le Sens de la Ville et le Groupement régional Alimentaire de proximité (GRAP) –, et deux banques, la Banque Populaire AURA et le Crédit Coopératif, créent la première foncière solidaire et rurale sous forme de Société en Commandite par Actions (SCA), pour revitaliser les territoires ruraux.

Télécharger le communiqué de presse en PDF

 

L’objectif de celle-ci est de racheter des locaux, de les rénover et de les proposer à la location à des acteurs dans le champ de l’économie sociale et solidaire, dans les villages ou des petites villes.

Café associatif, épicerie solidaire, tiers-lieu, atelier partagé, librairie coopérative… Les projets installés bénéficieront d’un accompagnement sur mesure, de locaux rénovés et aux normes, et d’un loyer adapté et progressif permettant le démarrage de leur activité.

Aujourd’hui implantée en Auvergne-Rhône-Alpes, la SCA Foncière Solidaire Villages Vivants vise un déploiement national avec 70 projets installés dans les cinq prochaines années.

La première levée de fonds, en cours, vise à réunir 1,8 millions d’euros auprès d’investisseurs solidaires afin de financer 7 opérations immobilières qui ont pour objectif de dynamiser les territoires ruraux en Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette foncière solidaire SCA est gérée et pilotée par la Société Coopérative d’Intérêt collectif (SCIC) Villages Vivants, une coopérative labellisée ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) qui permet aux citoyens d’investir pour l’intérêt général et l’impact social, tout en bénéficiant d’un avantage fiscal.

Quand un village sur deux n’a plus de commerce et que la France traverse une crise sans précédent, les territoires ruraux et l’économie sociale et solidaire montrent leur capacité de résilience et apparaissent très clairement comme des réponses viables aux grands enjeux et défis sociaux, économiques et environnementaux actuels. La SCA Foncière Solidaire Villages Vivants est l’un de ces outils pour bâtir le monde d’après.

La SCA foncière solidaire Villages Vivants œuvrera pour une finance en faveur des territoires ruraux, pour un immobilier dédié à la création de lien social, pour des chaînes de production locales et une vision sur le long terme, et pour des biens communs au service d’une économie plus sociale et plus solidaire.

Des  projets dynamiques pour le maintien du lien social en milieu rural

  • L’Auberge de Boffres (07) : restaurant/ épicerie et point Poste en SCOP et circuit-court à Boffres (près de Valence).
  • L’Usine-Vivante (26) : une friche industrielle transformée en tiers-lieu autogéré à Crest (Vallée de la Drôme).
  • La Folle Aventure (01) : une librairie coopérative portée par 50 habitants à Trévoux (près de Villefranche-sur-Saône).


Et d’autres projets à venir au service de territoires en cours de transformation (brasserie, café associatif…) initiés par des citoyens engagés.


Désertification et immobilier commercial : deux problématiques intimement liées
Désertification des campagnes, sentiment d’abandon, perte de lieux de socialisation. Dans de nombreux bourgs ou villages, les locaux vides sont aujourd’hui trop présents. Une commune sur deux n’a plus de commerce ! Dans un village, quand un café, une boulangerie ou une épicerie s’en va, ce sont des services quotidiens et du vivre ensemble qui disparaissent.

Majoritairement dominé par une logique de spéculation, l’immobilier est gouverné par les revenus directs issus des loyers maximum et par les plus-values générées par les reventes. Ces 2 principes orientent toutes les décisions qui reposent sur une logique de marché, la recherche de profit. Les territoires ruraux, les villages ou les opérations atypiques n’attirent pas les investisseurs. Ce mécanisme crée un vide, une absence d’investissement dans les territoires ruraux, et participe ainsi au cercle vicieux de la dévitalisation locale à grande échelle.

Coopérer entre acteurs
Pour rendre possible ces projets à forts impacts sur les territoires ruraux, Villages Vivants travaille en étroite collaboration avec des acteurs qui œuvrent au quotidien au développement de l’économie sociale et solidaire, pour financer et construire le modèle de la foncière, pour identifier les porteurs de projets, pour les accompagner et les conseiller, pour favoriser les coopérations.

L’écosystème de Villages Vivants :
L’Urscop, le Réseau des collectivités Territoriales pour une Economie Solidaire (RTES), les Chambres
Régionales de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS), France Active, Initiative France, l’Adie, Finansol, Ronalpia, Alter’Incub, l’Avise, les fondations du Crédit Coopératif, de la Macif, de RTE, Raoul Follereau et de la France s’engage. La Caisse d’Epargne (CERA), la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts et Consignations), l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, les CAUE, les mairies, les département les EPCI, la Région Auvergne-Rhône-Alpes...


A propos de Villages Vivants
Coopérative au service des territoires ruraux, Villages Vivants œuvre pour la redynamisation des campagnes et propose un nouveau modèle immobilier. Cette initiative, basée sur la coopération et la solidarité, vise à déclencher des cercles vertueux en faveur de l’économie locale et du lien social.

A propos de Plateau Urbain
Coopérative d’urbanisme transitoire, Plateau Urbain propose la mise à disposition d’espaces vacants pour des acteurs culturels, associatifs, et de l’économie sociale et solidaire.

A propos du Sens de la Ville
Coopérative de stratégie urbaine, programmation et ingénierie de projets qui défend une fabrique de la ville ouverte aux non professionnels de l’urbain, s’appuyant sur des processus de conception et de décision horizontaux et sur mesure.

A propos du GRAP
Coopérative réunissant des activités de transformation et de distribution dans l’alimentation bio-locale, le GRAP fournit des services support tout en étant également une CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi) qui héberge des entrepreneurs.

A propos du Crédit Coopératif
Le Crédit Coopératif, c’est plus de 125 ans de banque coopérative, et une vocation : favoriser le développement d’une économie à forte plus-value sociale et environnementale. Historiquement banque de personnes morales, son capital est apporté par ses clients-sociétaires. Les entreprises et leurs groupements, les coopératives, les PME-PMI, les mutuelles, les associations et les organismes d’intérêt général constituent donc le socle de son sociétariat. Aujourd’hui, les particuliers, grâce aux nombreuses innovations bancaires (compte courant, carte bancaire, épargne) solidaires, sont de plus en plus nombreux à faire le choix d’une autre banque, plus humaine et plus durable.

A propos de La Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes
Acteur clé de l’économie régionale, Banque Populaire soutient et encourage l’audace de tous ceux qui entreprennent. Première banque des PME et des artisans, elle est leader des prêts à la création d’entreprise.